ECONOMIE-MARKETING LES GENS DU VIN

Eric Tesson prend la Direction de la CNAOC

Eric Tesson est devenu officiellement nouveau directeur de la CNAOC, prenant la succession de Pascal Bobillier-Monnot aux côtés duquel il a travaillé pendant de nombreuses années, puisque, comme le Président de la CNAOC, Bernard Farges, l’a annoncé à l’Assemblée Générale de la CNAOC le 6 juillet dernier à Bordeaux, ce dernier devient Secrétaire Général de l’AREV.

Eric Tesson, un pilier de la CNAOC

Sa stature de rugbyman et sa pratique du vélo notamment entre son domicile et la CNAOC, rue Sainte Anne à Paris, en font certainement un élément solide pour la CNAOC. Mais c’est surtout son expérience fructueuse de près de 18 années de la CNAOC qui faisaient de lui un candidat tout désigné pour prendre le relais de Pascal Bobillier-Monnot à la direction du vaisseau CNAOC, qui conduit contre vents et marées la politique viti-vinicole des AOC françaises.

Un chemin qui passe par l’enseignement et l’INAO

Eric Tesson, âgé de 46 ans, est diplômé en droit public et en droit des affaires. Il a d’abord  été Chargé d’enseignement à l’Université de Nantes, pour ensuite découvrir le secteur viti-vinicole en arrivant au sein du service juridique de l’INAO à Paris, où il fut notamment en charge du contentieux et du suivi de la réglementation viti-vinicole.

En 1999, il est recruté par Philippe Feneuil, champenois et président du moment de la CNAOC, en tant que Responsable des affaires juridiques à la CNAOC. Et depuis plus de 17 ans, il forme un tandem parfait avec Pascal Bobillier-Monnot, lui-même nommé directeur en 2000.

Parmi ses projets : le recrutement d’un(e) chargé(e) des affaires publiques pour compléter l’équipe réduite de cette structure natiionale.

En savoir plus sur la CNAOC

La Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie de vins à Appellations d’Origine Contrôlées (CNAOC) regroupe l’ensemble des syndicats d’appellation viticoles de France (Organimes de Défense et de Gestion des appellations) , regroupés au sein de 17 fédérations régionales, représentant ainsi 69 % de la production d’appellation française (chiffres 2015).

La CNAOC représente ainsi les appellations auprès des pouvoirs publics nationaux, européens et internationaux et participe aux côtés de l’INAO et du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation notamment, à construire des réglementations permettant le développement de la viticulture française.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales