BOURGOGNE HUMEURS VIN

2016 en Bourgogne, un millésime qui finit bien

2016 en Bourgogne, un millésime qui finit bien

Pour les Bourguignons, ce millésime 2016, c’est une histoire qui finit bien, une belle surprise ! Après un printemps humide et compliqué, les vins de Bourgogne affichent aujourd’hui une qualité inespérée sur ce millésime 2016.

Des situations diversifiées

Tout ne s’est pas passé de la même façon selon les sous-régions de la Bourgogne, avec parfois le gel de fin avril ou les épisodes de grêle survenus en différents lieux et à différentes dates qui ont gravement amputé la quantité de récolte. Mais aujourd’hui, la qualité semble bien présente, inespérée après ces débuts difficiles.

Un printemps historiquement difficile

La nuit du 26 au 27 avril restera gravée dans la mémoire des Bourguignons, comme une nuit de glace. Sur des vignes où les premières feuilles se sont ouvertes, la gelée tardive va frapper durement la Bourgogne avec une ampleur territoriale inédite. D’autant plus que quelques jours plus tôt, la grêle a frappé le sud du vignoble. Et la grêle va revenir frapper encore le vignoble le 27 mai, en Mâconnais et dans le nord de la Bourgogne.

Millsime 2016 en Bourgogne

Un été de soleil et des vendanges à la carte

Et puis Dame Nature va inverser le cours des choses et après le gel, la grêle et les pluies du printemps, le jour du solstice d’été (21 juin), ce sont le soleil et la chaleur qui s’installent. Un changement qui va permettre au vignoble de ré-installer son cycle végétatif de plein pied dans le millésime. Les vignes reprennent des forces et rattrapent même le retard pris.

Les pluies de septembre, en quantité raisonnable, vont permettre de débloquer une maturité que le stress hydrique aurait fini par pénaliser, permettant une fin de cycle végétatif avec tous les éléments nécessaires à la complexité des grands vins.

Un millésime étonnant !

Vendanges millésime 2016 en Bourgogne

Les vendanges ont pu démarrer vers le 20 septembre et s’étaler pendant un mois, avec des raisins sains et mûrs. Et, jolie surprise, un potentiel qualitatif qui se confirme au cours des vinifications avec les équilibres en bouche, l’élégance des tanins, la structure, une belle matière en blanc comme en rouge. Une perspective de grand vin donc, sur ce millésime 2016, existe bien à ce jour en Bourgogne !

Millésime 2016 en Bourgogne


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales