BORDEAUX HUMEURS VIN

Les Oscars de Bordeaux : les demoiselles vêtues de noir

Alors que le temps bordelais s’était curieusement réchauffé en cet après-midi de début mai 2016, et que les dégustateurs mobilisés par le syndicat de l’appellation Bordeaux se dirigeaient d’un pas alerte vers la salle de dégustation, les papilles en alerte, prêtes à se mettre au travail, les bouteilles avaient quant à elles pudiquement revêtues leurs robes de lainage …

Aux Oscars, les bouteilles s’habillent de robes noires

Elles n’étaient pas encore prêtes à monter les marches du podium des Oscars de Bordeaux, et pourtant les bouteilles s’étaient faites belles, toutes revêtues de leur jolie robe noire, dernière tendance dans le monde du vin. Mais bien sûr, ces demoiselles avaient chacune leur caractère. Elles ne pouvaient se contenter de porter toute la même robe ! Elles avaient donc choisies chacune leur couleur de point d’interrogation préférée.

Car, la question était bien là ! On ne devait pas pouvoir les reconnaître avant le résultat final de la dégustation par leur jury, ce qui justifiait ces jolies robes noires et le col blanc qui leur attribuait un numéro.

Si sagement alignées

Oscars de Bordeaux rouge 2014

Elles semblaient toutes si sages, bien alignées en rangées au bout de chaque table de dégustation. Mais ce n’était qu’une impression ! En fait, elles piaffaient toutes d’impatience d’être dégustées par les dégustateurs de leur jury pour avoir une chance de concourir à la finale qui allait suivre dans quelques semaines et désigner alors celles que les dégustateurs réunis pour l’occasion allaient distinguer comme les meilleures de leur appellation Bordeaux Rouge, sur le millésime 2014.

Alors que le départ de la dégustation venait d’être donné, les dégustateurs, s’ils n’avaient été aussi concentrés sur la première bouteille qu’ils versaient déjà dans leur verre à dégustation, auraient sans doute pu saisir le soupir de soulagement que ces demoiselles venaient de laisser échapper. Ca y est, la demie-finale commençait !

Les attraits mis en avant par chacune

Oscars de Bordeaux rouge 2014

C’était le grand moment pour elles, le moment de tous les espoirs, chacune souhaitant séduire les papilles les plus sévères et les plus rigoureuses de ces dégustateurs et dégustatrices rassemblées dans la salle de dégustation de Planète Bordeaux !

Certains vins se faisaient alors velours, d’autres jouaient la séduction sur l’équilibre, ou le fruit rouge mûr ; d’autres mettaient en avant leur belle éducation dans les meilleurs bois pendant que d’autres tremblaient de voir leur léger manque de maturité rebuté ou leur trop grande fraîcheur refusée.

Des dégustateurs aux papilles aiguisées

La vingtaine de dégustateurs de tous sexes (contrairement aux Oscars des Bordeaux de l’été, en blanc et en rosé, qui ne réunissent que des dégustatrices) s’étaient en effet mise au travail avec beaucoup de concentration et de sérieux : il leur fallait, le plus rigoureusement possible, identifier et distinguer les qualités de la douzaine de vins de leur jury, tous en AOC Bordeaux rouge 2014.

Oscars de Bordeaux rouge 2014

Travail difficile car lourd de responsabilité vis-à-vis des producteurs et négociants bordelais dont les vins ne seraient pas retenus, de même que pour ceux dont les vins seraient distingués. Dégustation dans un silence presque religieux où seuls les sons de bouche en pleine dégustation se faisaient entendre.

Des jurys appliqués et consciencieux

La dégustation étant un art difficile où l’accumulation de fraicheur ou de tanins en bouche peut modifier la perception d’un vin (malgré les précautions prises de manger un peu de pain ou de se rincer la bouche entre deux dégustations), une fois la série des bouteilles du jury terminée, nombre de dégustateurs reprenaient alors certains échantillons pour les regoûter.

Oscars de Bordeaux rouge 2014

En fin de dégustation, les demoiselles habillées de noir, qui s’étaient faites vider partiellement de leur vin, se reposaient de l’autre côté de la paillasse de dégustation. Les jeux étaient faits pour elles, sur cette demie-finale. Elles s’étaient comporté du mieux qu’elles pouvaient avec ce que la nature et leur producteur ou négociant-vinificateur leur avait donné. C’est leur soeur qui jouerait éventuellement la deuxième manche en finale, s’il y en avait une pour elle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales