BORDEAUX HUMEURS VIN

Le Millésime 2015 par Jean-Claude Berrouet

Le Millésime 2015 par Jean-Claude Berrouet

Jean-Claude Berrouet, oenologue, ancien directeur technique des Ets Jean-Pierre Moueix ayant eu dans ses mains la création de nombreux millésimes de Petrus notamment, aujourd’hui consultant international, a accepté de répondre à nos questions sur le millésime 2015. Il nous fait partager sa vision d’un millésime atypique, dont « le bilan climatique est très favorable à la qualité finale ».

Le millésime le plus sec

Un millésime s’exprime à travers des circonstances climatiques, notamment pendant les trois mois qui précèdent les vendanges. Jean-Claude Berrouet aime à rappeler la spécificité de ce millésime 2015 : jusqu’à fin juillet, 2015 était le millésime le plus sec de notre histoire climatique. La pluie est arrivée au mois d’aout et en septembre, permettant aux réserves d’eau de se reconstituer et au cycle végétatif de se terminer dans de bonnes conditions. Et il résume ces péripéties climatiques de 2015 en parlant d’ « un bilan climatique très favorable à la qualité finale ».

jean-Claude Berrouet et le millésime 2015

Un facteur pluie fondamental

Jean-Claude Berrouet aime à rappeler que la pluie fait partie des caractéristiques climatiques nécessaires. Et en 2015, l’eau est enfin arrivée fin juillet ! Heureusement qu’il a plu ! Et, le plus souvent, comme les pluies ont été drues, avec un débit d’eau très important avec peu d’eau qui a pu rentrer dans le sol, cela a permis à la fois la reconstitution des réserves, une évacuation rapide, et de même la fin du risque de trop de stress hydrique de la vigne, et cela toutefois sans que cette dernière n’abuse de cette manne céleste. C’est « l’eau utile ».

Il y a donc eu sur ce millésime une bonne régularité de l’alimentation en eau malgré des pluies parfois brutales. Au final, cette pluie d’aout et septembre aura été favorable à la vigne en fin de cycle végétatif, lui permettant un mûrissement des raisins dans de bonnes conditions.

Les vendanges 2015

C’est une récolte de quantité moyenne, avec des raisins sains, qui qualifie les vendanges du millésime 2015, avec des petites baies aux peaux très épaisses, facteur qualitatif important quant au potentiel en anthocyanes (responsables de la couleur) et de tanins de pellicules, et aussi des acidités plus faibles que sur certains millésimes.

Les vins de 2015

Les vins du millésimes 2015 ont une belle structure tannique, garante d’un potentiel de vieillissement assez important, avec un potentiel aromatique certain du à la fin du cycle végétatif (nuits fraiches notamment), une belle fraicheur et une belle complexité sur le fruit.

Jean-Claude Berrouet sur ce millésime 2015 se fait l’avocat de vinifications peu interventionnistes afin de préserver l’équilibre et l’harmonie des vins 2015.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales