BORDEAUX HUMEURS LES GENS DU VIN

Etienne Priou : l’éternel recommencement de la vigne et du vin

Etienne Priou : l’éternel recommencement de la vigne et du vin

Directeur du Château Beaumont en AOC Haut-Médoc, si Etienne Priou n’a pas eu un chemin dans le vin tracé tout droit depuis sa naissance, c’est à son grand-père qu’il doit ses premiers contacts avec le vin. Des vins liquoreux de la Loire …. au Médoc !

La famille à l’origine de sa venue au vin

Ses premiers souvenirs de vin, Etienne Priou les doit à son grand-père : angevin, il avait l’habitude d’aller chercher ses vins en Anjou et conservait ses vins dans sa cave sous du sable. Et quand ce dernier voulait ouvrir une bouteille, il demandait à Etienne d’aller lui chercher une bouteille de son choix. Etienne, alors âgé de 10-12 ans, avait coutume de revenir avec une bouteille de blanc liquoreux. Une première approche par les grands vins blancs de Loire.

Le temps passe et il oublie le vin. Ce sont des études « en panne de succès » qui vont devenir pour lui une opportunité avec la proposition d’un oncle. Il se retrouve ainsi à aider ce dernier dans sa propriété proche de Bergerac avec de la vigne et des moutons. Le citadin qu’il est, arrivant de Rambouillet, apprend alors à tailler la vigne avec les vignerons sur place. Habitant tout seul alors une grande chartreuse en plein hiver, il se souvient de ses difficultés du moment. Il découvre ainsi la vigne. Et le vin de même, pour avoir fait les vinifications en compagnie de son oncle.

Etienne Priou, Directeur du Château Beaumont en AOC Haut-Médoc

Les canards, et la vigne, le vin et … les vaches

L’impression de difficulté qu’il en retire alors lui donnera envie d’aller découvrir autre chose. Puisqu’il est en Dordogne, il porte alors son choix sur le gavage des canards et la fabrication du foie gras. Mais ne s’estimant pas particulièrement doué pour cette activité, il faudra la proposition du Château Latour en Bergeracois, non loin de la propriété de son oncle, pour revenir au vin et prendre en charge le vignoble et le chai. Malheureusement pour lui, il y a aussi 50 vaches limousines dont il faut aussi s’occuper. Il y restera 4 ans.

DUAD et expériences libournaises

Il suit pendant cette période les enseignements de la Faculté d’Oenologie de Bordeaux en vue d’obtenir le DUAD (Diplôme Universitaire d’Aptitude à la Dégustation) qu’il obtient en 1985. C’est en répondant à une annonce que sa vie professionnelle va prendre un nouveau tournant : il devient ouvrier de chai au Château Nenin à Pomerol. Il passe rapidement Maître de Chai, puis ayant ses propres idées sur la qualités, une proposition à La Dominique se présente qu’il saisit alors. Il y restera une dizaine d’années. Puis ce sera quelques autres châteaux sur St Emilion, et enfin, Château Beaumont en 1997.

Le Château beaumont en AOC Médoc

Un autodidacte formé à la Faculté d’Oenologie de Bordeaux qui sait s’entourer

Autodidacte ayant saisi les opportunités qui se sont présentées à lui, Etienne Priou a su enrichir son expérience par les formations de la Faculté d’Oenologie de Bordeaux. A Beaumont, c’est 115 ha et de nombreux employés, avec des progrès techniques réalisés et les investissements correspondants tant à la vigne qu’au chai. Il saura s’entourer de jeunes techniciens : Jean-Charles Nabera, Chef de Culture qui travaille dans la précision, et Antony Yaigre, Maître de Chai, plein de talents. Il est donc bien entouré donc pour que Beaumont , cru bourgeois du Haut-Médoc, se distingue !

Ce n’est jamais pareil !

Ce qui le fait se lever chaque matin et avancer sur son chemin fait de vignes et de vin, c’est que ce soit toujours à refaire, sans que rien ne soit jamais pareil. Il est que l’homme de la vigne et du vin qu’il est soit tributaire de la nature et travaille dans la durée : une météo qui varie, une nécessité de temps à passer et de patience avec des expérimentations qui représentent au minimum un an d’attente et souvent beaucoup plus … C’est ce qu’Etienne Priou aime : un travail à recommencer le millésime suivant et le plus souvent sur le long terme. Tant la gestion des hommes que les millésimes ne sont jamais pareils. C’est ce qui est excitant pour Etienne Priou : cet éternel recommencement avec des données qui changent sans cesse !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales