AGENDA BOURGOGNE HUMEURS LES GENS DU VIN

15 Nov : vente des Hospices de Beaune avec Ludivine Griveau, nouveau maître de chai

15 Nov : vente des Hospices de Beaune avec Ludivine Griveau, nouveau maître de chai

2014 aura été l’année de transition entre l’ancien Maître de Chai, Roland Masse, et la petite nouvelle, Ludivine Griveau dont la nomination n’était pas passée inaperçue. Elle va, cette année, affronter seule la vente des Hospices de Beaune en tant que Régisseur et Maître de Chai, le 15 novembre, lors de la 155e Vente des vins des Hospices de Beaune.

Une femme à la tête des Hospices de Beaune

A 38 ans,  elle connait déjà les appellations des Hospices. Elle a en effet déjà vinifié les vins de 80 appellations au Château de Corton-André. Sportive (vélo et course), maîtrisant l’anglais, exigeante, elle ne fait pas les choses à moitié. Ingénieur agro ENSBANA et œnologue, elle connait le métier.

Elle confie : « J’ai mis un moment à réaliser mais j’étais assez fière de porter ce petit bout d’institution avec moi », alors que se dessine à l’horizon la vente mythique.

Ludivine Griveau, maitre de chai des Hospices de Beaune

Seule de sa famille à avoir choisi cette orientation d’un métier du vin, c’est lors d’un stage chez un négociant bourguignon que le déclic intervient. Ce sera ensuite, après plusieurs expériences, un poste d’adjoint au maître de chai en Saône-et-Loire à Rully. Et enfin, le direction technique de la Maison Corton-André à Aloxe-Corton (Côte-d’Or), où notamment elle intervient sur les achats lors de la vente des Hospices de Beaune.

Puis ce sera le recrutement par Les Hospices de Beaune en janvier 2014 et la passation de pouvoirs avec Roland Masse en fin d’année, après la Vente des Hospices 2014. « C’était aussi un moyen pour les Hospices de Beaune de prouver au monde qu’on recrute pour des compétences plutôt que pour un poste figé à jamais »Ludivine Griveau, Maître de chai des Hospices de Beaune

« J’avais besoin de m’imprégner du parcellaire et du vécu des vignerons. »

Elle se souvient, « quand j’ai pris mes fonctions, le premier jour j’avais la trouille, le cœur battant ». Affronter de nouvelles équipes, elle à la silhouette fine, prend l’habitude quotidienne de son « petit tour dans les vignes ». Pour elle, le vignoble des Hospices de Beaune est  » un vignoble extraordinaire dont on ne voit jamais le bout, c’est fabuleux ! « 

Le domaine viticole des Hospices est en effet d’une belle importance avec ses 60 hectares (Pommard, Volnay, Meursault, Chassagne-Montrachet, Corton, Pouilly-Fuissé, Mazis Chambertin…).

La vente des Hospices de Beaune

Ce 15 novembre, la 155e Vente des vins des Hospices de Beaune, est traditionnellement placée le troisième dimanche du mois de novembre et a pour but de financer notamment l’hôpital de la ville. Les vins de cette 155e édition, cinq cent soixante-quinze pièces (tonneaux de 228 litres) de 48 cuvées – 33 rouges et 15 blancs- porteront « l’empreinte » de Ludivine Griveau qu’elle juge comme « des vins généreux et énergiques ».

Ludivine Griveau confie : « J’espère que les gens aimeront mes vins, que les cours vont suivre, que l’hôpital va pouvoir bénéficier d’une belle rentrée d’argent pour sa pérennité et que les Hospices de Beaune seront, encore pour une année, lancés sur une belle voie ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales