AUTRES REGIONS HUMEURS VIGNE

Bergeyre, une petite vigne au coeur de Paris

Bergeyre, une petite vigne au coeur de Paris

Si les vignes de Montmartre sont bien connues, notamment pour leurs vendanges,  il existe une petite parcelle de vigne urbaine plantée sur un coteau pentu de Paris qui l’est beaucoup moins, celle de la Butte Bergeyre.  Née de la passion de jardiniers municipaux, elle produit raisins blancs et rouges à côté du parc des Buttes-Chaumont.

Une petite vigne qui s’installe dans un jardin municipal escarpé

La Butte Bergeyre, est un quartier de Paris. Avec ses 1.200 habitants, il a l’allure d’un village perché sur une colline qui culmine à 100 mètres, à l’ouest du Parc des Buttes Chaumont. Les maisons du quartier y furent bâties en 1927, mais le jardin n’apparaît vraiment que dans les années 1980.

« C’était un petit jardin, qui sentait bon le Bassin parisien » aurait pu chanter Jacques Dutronc en parlant du jardin de la Butte Bergeyre. Son histoire viticole, il la doit aux jardiniers municipaux qui travaillent ce petit jardin municipal escarpé du nord-est de la capitale. L’un d’eux a l’idée de planter le 1er pied de vigne en 1995 dans ce square en pente de la Butte Bergeyre. Les jardiniers cultivaient déjà aubergines, tomates, concombres, potirons, pommes de terre, … Ils deviendront vite les jardiniers-vignerons de ce jardin fermé au public du fait d’une déclivité trop importante.

La vigne de la Butte Bergeyre

Accrochée à flanc de coteau, avec vue imprenable sur le Sacré-Coeur, cette petite vigne parisienne pousse non loin de la place du Colonel Fabien, dans le XIXe arrondissement de Paris.  Une parcelle aux 230 pieds de vigne qui produisent, bon an mal an, moins de 400 kilos de raisins en cépages Chardonnay et Muscat pour les blancs et Pinot noir pour le rouge : 380 kg en 2014 de façon un peu exceptionnelle après des récoltes annuelles de moins de 200 kg. De quoi produire au minimum une soixantaine de bouteilles à chaque récolte.

Un petit vignoble en viticulture durable

2010 représentera une étape importante pour ce petit vignoble. Petit à petit, les jardiniers municipaux sont devenus des vignerons avertis, portant des soins attentionnés à la petite vigne de la Butte Bergeyre, implantant des variétés travaillées par l’INRA de façon à traiter a minima. Pour Laurent Guyot, agent de maîtrise horticole à la Mairie de Paris , l’objectif est d’être au plus proche d’une viticulture bio, avec des traitements faits avec des produits de « biocontrôle » représentant une alternative aux pesticides.

Vigne de la Butte Bergeyre

Les vendanges représentent un moment de fête pour ces jardiniers municipaux qui deviennent vendangeurs le temps d’une récolte avec d’autres jardiniers qui les rejoignent pour l’occasion. La vinification est faite par une oenologue aux chais de Bercy, près de la Seine, comme pour les autres vignobles parisiens (à l’exception des raisins des vignes de Montmartre qui sont vinifiés sur place).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales