CULTURE ECONOMIE-MARKETING HUMEURS

Consommation de vins et alcools : de moins en moins, de mieux en mieux

Consommation de vins et alcools : de moins en moins, de mieux en mieux

Le Baromètre 2015 d’Entreprise et Prévention confirme la tendance observée depuis plusieurs années : la consommation de vins et alcools en France est de plus en plus occasionnelle (moins d’une fois par semaine), moins importante en quantité, plus qualitative, avec un nombre de Français de 18 ans et plus qui consomment une boisson alcoolisée lorsqu’ils vont au café ou au restaurant qui n’a jamais été aussi bas (43,9 %). 

Moins mais mieux

Sur les six dernières années, les Français ont réduit leurs achats de boissons alcoolisées annuels de 2,3 litres, en y apportant dans le même temps un budget supplémentaire de 25,9 € de plus (depuis 2008). Pour Alexis Capitant, Directeur général d’Entreprises et Prévention « ce Baromètre permet d’avoir une vision des habitudes de consommation des Français et de leur évolution. Depuis plusieurs années, une tendance apparaît nettement : les Français privilégient la qualité à la quantité et ne consomment plus tous les jours, mais de manière occasionnelle et probablement plus conviviale et festive ».

« Cela doit orienter une politique de prévention vers les abus ponctuels et les risques qui s’y rapportent, en améliorant par exemple la connaissance des repères de consommation à moindre risque » souligne Alexis Capitant.

Une fréquence de consommation majoritairement hebdomadaire et mensuelle

Les Français sont majoritairement des consommateurs hebdomadaires (32%) ou mensuels (24%). 12% des Français consomment moins souvent (tous les deux ou trois mois) voire pas du tout (20%) selon l’enquête IFOP. Seuls 12% des personnes interrogées seraient ainsi des consommateurs quotidiens de boissons alcoolisées, dont 66% d’hommes et 51 % de personnes de 60 ans et plus (7% parmi les 18-25 ans).

Baromètre Entreprise et prévention

Un niveau de consommation au plus bas

Sur la base d’un panel représentatif de 12.000 foyers français, la société d’études Kantar Worldpanel met en avant des achats de boissons alcoolisées sur la quasi-totalité des ménages français (96,3%).

Le panel CREST de NPD Group (représentatif de 14 000 personnes interrogées chaque mois sur leurs visites et de leurs consommations hors domicile : cafés, bars, restaurants, discothèques) confirme la baisse de la fréquentation presque continue depuis 2008 (-0,8%), de même qu’un niveau de consommation de boissons alcoolisées au plus bas, avec moins d’un client sur deux (43,9 %) qui commande une boisson alcoolisée.

Consommation de boissons alcoolisées en baisse

La méthodologie du Baromètre

Outre des données nouvelles et des données permettant de donner une vision globale de l’évolution de la consommation de boissons alcoolisées en France, six indicateurs de consommation sont à la base du baromètre 2015 d’Entreprise et Prévention et suivis annuellement par le biais de trois enquêtes :

  • Indicateur n° 1 : Les usages déclarés des boissons alcoolisées (sondage Ifop),
  • Indicateurs n°2 à n°5 : Les achats des ménages pour leur consommation à domicile et leur évolution depuis huit ans (panel Kantar Worldpanel / circuit alimentaire),
  • Indicateur n°6 : La consommation de boissons alcoolisées hors domicile et son évolution depuis sept ans (panel consommateurs CREST / NPD Group).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales