BORDEAUX CULTURE

« Le Conclave de Bordeaux » : dans les coulisses du classement de 1855

« Le Conclave de Bordeaux » : dans les coulisses du classement de 1855

En savoir plus sur le classement de 1855, avec « Le Conclave de Bordeaux » ? Après l’écriture d’un premier roman « Un souper en Médoc », Bruno Albert, s’inspirant d’un travail historique mené sur le classement de 1855 nous invite, au travers de son roman, à en découvrir les coulisses.

Des personnages comme un fil rouge

Après « Un souper en Médoc« , hommage à l’histoire de la terre du Médoc et de ses hommes, Bruno Albert publie en 2014 aux Editions Féret « Le Conclave de Bordeaux ».

Bruno Albert appuie son action sur une saga viticole bordelaise qui sert de fil rouge à l’action de ses romans. Alors que dans « Un Souper en Médoc », pour lequel il s’était vu récompenser du Prix Littéraire Saint Estèphe 2014, Bruno Albert décortique les jours paisibles de la bourgeoisie et du peuple médocains entre Louis Philippe et Napoléon III, avec « Le Conclave de Bordeaux », son personnage principal, Bérénice de Lignac, mène l’action dans le Bordelais vineux, du Médoc jusqu’au Sauternais, contraignant son mari à l’impliquer dans la gestion de leurs affaires viti-vinicoles.

Le Conclave de Bordeaux de Bruno Albert aux Editions FéretLe classement de 1855

S’inspirant d’un travail universitaire sur le classement de 1855, avec l’aide de ses personnages, Bruno Albert nous guide ainsi avec « Le Conclave de Bordeaux » dans les coulisses du classement des vins de la rive gauche en 1855.

Un ouvrage documenté qui rappelle que l’époque du classement a coïncidé avec de nombreuses mutations dans le monde viti-vinicole bordelais.

Bruno Albert

Originaire des Charentes Maritimes par son grand père maternel, après des études de sciences politiques à Bordeaux, Bruno Albert est d’abord assistant parlementaire de Jean de Lipowski, ancien ministre et Député-Maire de Royan, pour devenir par la suite Attaché de la défense.

Devenu parallèlement maire-adjoint puis maire de Montlieu-la-Garde, c’est à la suite d’une maladie qui l’immobilise qu’il va se mettre à l’écriture. Cet amoureux du Médoc et du vin de Bordeaux ne pouvait imaginer plus belle matière à ses romans que la vie et l’histoire du vin de Bordeaux.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales