CHAMPAGNE CULTURE HUMEURS

La Champagne au Patrimoine de l’Humanité

L’Unesco vient de distinguer certains sites au Danemark, en France et en Turquie en les inscrivant sur la Liste du patrimoine mondial, dans la cadre du Comité du patrimoine mondial, réuni à Bonn ce début juillet. Parmi ces derniers, les Coteaux, maisons et caves de Champagne (France) …

Quelle Champagne fait l’objet de cette inscription ?

L’UNESCO précise qu’il s’agit « des lieux où fut développée la méthode d’élaboration des vins effervescents, grâce à la seconde fermentation en bouteille, depuis ses débuts au XVIIe siècle jusqu’à son industrialisation précoce au XIXe siècle ».

L’UNESCO a en fait bien identifié trois ensembles distincts : « les vignobles historiques d’Hautvilliers, Aÿ et Mareuil-sur-Aÿ, la colline Saint-Nicaise à Reims et l’avenue de Champagne et le Fort Chabrol à Epernay », précisant que ces trois ensembles comprennent sur le fond le bassin d’approvisionnement que forment les coteaux historiques, les unités de production (les caves souterraines) et les espaces de commercialisation (les maisons de Champagne), l’ensemble représentant la totalité du processus de production de champagne et illustrant « comment cette production a évolué d’une activité artisanale très spécialisée à une entreprise agro-industrielle ».

es caves de Champagne au patrimoine mondial de l'Unesco

Des situations géographiques multiples distinguées

Les biens inscrits en tant que paysages culturels par l’UNESCO sont ainsi des sites multiples et diversifiés selon leur fonction dans l’activité de production du Champagne : les Coteaux d’Hautvillers (220,67 ha), les Caves coopératives d’Hautvillers (partie souterraine de 4,11 ha), la cave Thomas (partie souterraine – 0,49 ha), les Coteaux d’Aÿ (439,53 ha), la Cave d’Aÿ (partie souterrainne, sur 57,8 ha), les coteaux de Mareuil-sur-d’Aÿ (44,22 ha), la Cave de Mareuil-sur-d’Aÿ pour sa partie souterraine (14,69 ha), la Colline Saint-Nicaise (132,30 ha), les caves Pommery, Ruinart, Veuve-Cliquot et Charles Heidsieck pour leur partie souterraine (représentant 62,75 ha), les Caves Taittinger (partie souterraine de 1,44 ha), Les Caves Martel (1,18 ha de souterrain), l’Avenue de Champagne (52,92 ha), le Fort Chabrol (2,48 ha) et les caves de l’Avenue de Champagne (pour leur partie souterraine représentant 66,7 ha).

La Champagne en effervescence

Des paysages culturels pour la Champagne

« C’est un rendez-vous avec l’Histoire et avec notre histoire ! » a indiqué Pierre CHEVAL, Président de l’Association « Paysages du Champagne » qui a construit le dossier champenois et l’a conduit depuis 8 ans. Pour les Champenois, les « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne » distingués représentent un paysage viticole unique qui témoigne de la montée en puissance dès le 18ème siècle d’un mode de production, d’élaboration et de commercialisation original, encore actif à ce jour et qui a façonné le territoire, les paysages ruraux et urbains.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales