ECONOMIE-MARKETING HUMEURS

La Chine devient le 2ème vignoble mondial

Si la Chine reste le 8e pays producteur de vin, elle est devenu le 2ème pays pour l’importance des vignobles, représentant aujourd’hui environ 11 % du vignoble mondial (contre 4% en 2000). Il faut dire que parallèlement l’Union Européenne continue à organiser la réduction de ses surfaces viticoles (- 21.000 hectares en 2014 pour une superficie destinée à la vigne de 3,4 millions d’hectares.

La Chine devient le 2ème vignoble mondial

L’O.I.V. (Organisation Mondiale de la Vigne)  a publié les derniers chiffres de la viticulture qui confirment la première place de l’Espagne pour l’importance des surfaces viticoles, et consacrent un changement de taille : la Chine devient le deuxième vignoble mondial, devant la France à la troisième place.

Une production de vin encore au 8ème rang

Ce sont aujourd’hui 800.000 hectares de vignes chinoises (productrices de raisins pour la production de vin, de raisins de table, et raisins secs), soit près de 11% du vignoble mondial, qui permettent à la Chine une production de vin qui reste encore au 8e rang mondial, derrière des pays producteurs traditionnels (Espagne, Italie, France, …).

En 2014, la Chine devient le 2 ème vignoble mondial

De nouvelles régions productrices

Avec des plantations souvent de centaines et milliers d’hectares, réalisées le plus souvent avec le concours de viticulteurs, techniciens et oenologues étrangers (français, australiens, espagnols, américains, ….) les vignes chinoises sont aujourd’hui principalement localisées dans le Hebei (près de Pékin) et le Shandong à l’Est, régions chinoises traditionnellement productrices, ainsi que dans le Ningxia et le Sichuan, nouvellement productrices.

Transferts de savoir-faire

Parallèlement à cette évolution des surfaces viticoles chinoises, les étudiants chinois se forment aux techniques de la vigne et du vin dans les pays traditionnellement producteurs (France, USA, Italie, Espagne, Australie, ….) et la Chine s’équipe elle-même des organismes de formation à ces métiers.

Surfaces en vigne des pays traditionnellement producteurs

Europe a quant à elle décidé depuis 2008 de procéder à une réduction de ses surfaces viticoles, laissant par là-même la place à ses concurrents sur le marché mondial (la nature ayant horreur du vide en économie comme dans d’autres domaines). Ainsi, le potentiel de production viticole européen s’est-il vu amputer de 2008 à 2011 de 94.000 ha/an en moyenne.

Les surfaces viticoles entre 2000 et 2014

Dans ce contexte, c’est aujourd’hui l’Espagne qui tient la première place devant la Chine, avec environ un million d’ha. La France quant à elle prend la troisième place avec 792.000 ha, et l’Italie la suit avec 690.000 hectares. Malgré la perte de près de 10% de ses surfaces viticoles en dix ans, la France est encore à ce jour le premier producteur mondial de vin en 2014, avec 47 millions d’hectolitres, devant l’Italie, l’Espagne et les Etats-Unis. Mais pour combien de temps ?

Source : OIV – Chiffres 2014


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales