HUMEURS TECHNIQUE VIGNE

Vitirover : petit robot deviendra grand avec le crowdfunding

Vitirover : petit robot deviendra grand avec le crowdfunding

La société Vitirover ouvre son capital par le biais d’une opération de crownfounding sur la plateforme https://happy-capital.com, avec une levée de fonds programmée à hauteur de 450.000 €, pour un investissement minimum de 1548 €. Cette levée de fond doit permettre le lancement industriel et commercial du robot Vitirover, un petit robot alimenté par l’énergie solaire, qui tond entre les rangs de vignes de façon autonome. Mais l’intervention de Vitirover ne s’arrêtera pas là : équipé de capteurs intelligents, il pourra apporter d’autres services aux viticulteurs grâce aux informations recueillies par l’observation fine du vignoble.

Vitirover, le robot des vignes

Pour éliminer les tâches pénibles et répétitives

Vitirover n’est pas une tondeuse de jardin, c’est un engin agricole ! En effet, s’il est né de l’imagination d’un viticulteur-inventeur saint-émilionnais, dans le but de couper l’herbe dans la vigne, il pourra de même intervenir dans l’arboriculture, dans les fermes photovoltaïques, dans les cimetières enherbés, dans les parcs et jardins, ou encore dans les hippodromes, et à terme de même pour d’autres mission de récolte d’information par le biais de capteurs.

Un robot écologique pour éliminer les désherbants chimiques

Un robot dans les vignes : Vitirover

Le robot Vitirover est un robot écologique. Il fonctionne à l’énergie solaire et remplace facilement le Round Up et autres désherbants chimiques …

L’intérêt de la viticulture

Les promoteurs de Vitirover ont déjà les commandes de grands châteaux viticoles. Mais Vitirover suscite déjà de même l’intérêt de l’IFVV (l’Institut Français de la Vigne et du Vin) et à l’international. Présent en démonstration lors du salon Vinitech en décembre 2014, il a fait la couverture du journal ‘Réussir Vigne’ en décembre 2014. Vitirover a déja obtenu 5 grands prix remis par la profession viticole.

La belle histoire d’un petit robot devenu une réussite

Sa conception et sa naissance

La naissance du robot Vitirover est le fruit d’une volonté déterminée de son concepteur. Après plusieurs années de Recherche et Développement ainsi que de nombreuses campagnes de tests et de mise au point dans le vignoble, les premiers robots Vitirover ont enfin vu le jour.

A l’origine, une idée de deux frères, Xavier et Alain David Beaulieu du Château Coutet, qui vont amener à une invention : un robot pour tondre les vignes de façon automatisée.

Xavier David Beaulieu du Château Coutet

Le concepteur, Xavier David Beaulieu

Alors qu’il a repris le métier de vigneron avec la propriété familiale du Château Coutet à Saint-Emilion, après 20 ans dans le logiciel et  l’électronique en tant que fondateur et Directeur Technique de plusieurs entreprises telles Unixinfo, Actipole, Shaktiware, ou Alcom (Atmosphérique Laser Communication), Xavier David Beaulieu gère le vignoble familial au plus près du respect de l’environnement. Or, il se retrouve confronté au problème de la gestion de l’herbe dans les vignes, constatant parallèlement le risque permanent encouru par les vignes de par la fragilité des pieds de vigne face à la puissance et à la masse représentée par les engins viticoles.

Vitirover, un robot autonome dans les vignes

En l’absence de solutions existantes satisfaisantes, le mouton pouvant être tenté par le feuillage, il se penche sur le problème et invente le robot qui tond les vigne qui s’appellera Vitirover.
Pendant des mois, il va étudier de façon artisanale tous les aspects de son invention afin de l’amener à un fonctionnement optimal et reproductible industriellement. Sa démarche est bien sûr accompagnée du soutiens des personnalités du monde de la vigne et du vin et reçoit très vite le premier prix du Trophée Oenovation décerné par les professionnels d’Aquitaine (le CIVB, l’ISVV, la Chambre d’agriculture, Vinitech, Oseo, Tbe, Transtech, le Conseil régional,…).

Mise en route et phase opérationnelle

Il ne restait plus alors qu’à passer à la phase opérationnelle. En août 2010, c’est la création de  la société Vitirover en SAS, avec 3 associés apportant chacun un savoir-faire spécifique, Arnaud de la Fouchardière à la Direction Générale, Xavier David Beaulieu à la Direction Technique, et Olivier Ly à la Direction Industrielle.

Arnaud de la Fouchardière, le Directeur Général

Arnaud de la Fouchardière à la tête de Vitirover

Diplômé de l’ESLSCA, Arnaud de la Fouchardière a fondé et dirigé plusieurs entreprises que ce soit dans le domaine du marketing et de la communication (il a créé Téquila qu’il finit par céder à TBWA- Groupe Omnicom après 10 ans). Dans le secteur high-tech, il a créé Marcopoly qu’il a cédée à France Telecom après 3 ans, ou Novinit qu’il a cédée à Thumbit aux USA après 7 ans.

Olivier Ly, le Directeur Industriel

Agrégé de Mathématique, Olivier Ly, le Directeur Industriel de Vitirover, est Docteur en Informatique, Directeur de Rhoban Project, robot humanoïde autonome, Schlumberger : Ingénieur de recherche, responsable de projets, Maître de conférence au LaBri, Université de Bordeaux 1.

L’appel au partenariat pour se développer

Crowdfunding sur Happy Capital pour Vitirover

C’est donc une équipe à pied d’oeuvre qui est en charge du développement opérationnel et international de Vitirover. Happy Capital vient de lancer l’opération de crowdfunding. C’est maintenant aux futurs partenaires crowfunding de jouer pour permettre ce développement ! Plus que 64 jours aujourd’hui, 25 février 2015, pour devenir un acteur du développement de Vitirover …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales