ECONOMIE-MARKETING HUMEURS

Le monde va augmenter sa consommation de vin

Selon l’étude Vinexpo-IWSR sur les grandes tendances du marché mondial des vins et spiritueux à l’horizon 2018, la consommation de vin au niveau mondial devrait continuer sa progression en s’appuyant sur une consommation leader des USA aux dépends des pays européens en baisse, avec une progression de la consommation des effervescents (hors champagne) et des rosés.

 Croissance de la consommation mondiale de vin en vue

L’étude de conjoncture VINEXPO – IWSR (International Wine and Spirits Research) prévoit qu’entre 2014 et 2018 la consommation mondiale de vin devrait voir sa croissance accélérée d’environ 1 point. C’est en effet une progression prévue à 3,7% à l’horizon 2018, alors que la consommation mondiale de vin a augmenté de 2,7% entre 2009 et 2013 pour s’établir à 2,648 milliards de caisses, soit l’équivalent de plus de 31,7 milliards de bouteilles. En 2018, la consommation mondiale s’établirait ainsi à 2.732 milliards de caisses, soit l’équivalent de 32,78 milliards de bouteilles.

Une croissance boostée par les effervescents (hors champagne)

Alors que les vins effervescents représentaient 8% de la consommation mondiale de vin, ils devraient atteindre 8,9% d’ici cinq ans. A noter une accélération de la consommation de cava en 2013 (augmentation de plus de 100 000 caisses), principalement due à une croissance des importations plus importante en Belgique, au Nigeria et en France. Le Prosecco quant à lui a vu ses exportations doubler avec 1 million de caisses supplémentaires vendues au Royaume-Uni.

Champagne-Copyright CChaufour-fotolia2

Dans le même temps, la consommation de champagne dans le monde baissait de 1,4% en 2013 sur les trois principaux marchés, la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Cependant de nombreux marchés connaissent une consommation du champagne en progression, dont l’Australie, et le Japon. 

Les Etats-Unis, leaders de la consommation mondiale

Devenus le 1er marché consommateur en valeur de vins tranquilles en 2014, avec une croissance de la consommation de vins tranquilles et d’effervescents de 23,3% entre 2009 et 2013, les Etats-Unis sont le seul marché du Top 10 des pays consommateurs de vins à voir sa consommation augmenter entre 2012 et 2013, atteignant  339,6 millions de caisses. Entre 2014 et 2018, l’étude prévoit une progression de +11,3 %, contre 24,8 % pour la Chine et Hong Kong. La consommation par habitant s’établit quant à elle à 12 litres/habitant aux USA et à 1,4 litres/habitant en Chine.

Consommation mondiale de vins

L’Europe, quant à elle, constitue encore les 2/3 de la consommation mondiale de vin, mais perd des parts de marché au profit des autres continents, la prévision étant qu’elle passera de 68% en 2009 à 62% en 2018. Si l’Italie et la France restent les leaders de la consommation de vin par habitant, à l’horizon de 2018, avec 45 litres de vin par personne, en France, deuxième pays consommateur  derrière les Etats-Unis (en volume), il est prévu que la consommation recule encore (- 2,8 %, soit 2,3 litres de moins/tête). Les Italiens quant à eux, avec – 5,1 %, devraient boire 3,1 litres de moins par an d’ici 2018.

Une position dominante du vin rouge

Avec 54,8% de la consommation de vin tranquille en 2013, le vin rouge domine la consommation mondiale même s’il a perdu 19,2 millions de caisses entre 2012 et 2013, principalement à cause de la chute de consommation en Chine.

Le vin rosé est la catégorie de vin la moins touchée par la baisse de consommation de 2013. Ses ventes sont restées globalement stables, passant de 219,7 millions de caisses en 2012 à 219,1 millions en 2013 (soit 9% du marché). Cet équilibre s’explique par une consommation florissante sur les trois principaux marchés consommateurs de rosé : la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

Des échanges mondiaux de vins en croissance

Plus d’une bouteille sur quatre consommée dans le monde est un vin importé (29,5% des bouteilles consommées dans le monde en 2013 étaient des vins importés, soit 720 millions de caisses), avec une progression prévue de +6,1% de la consommation mondiale de vins importés entre 2014 et 2018, plus rapide que celle de la consommation totale de vin (+ 6,1% versus 3,5%). Pour les USA ou le Royaume-Uni, l’augmentation prévue des importations (en volume) se situe à près de 5 %. Les Etats-Unis seront alors le 3ème importateur mondial de vins, après l’Allemagne et le Royaume-Uni.

La Chine (avec Hong Kong) devrait continuer avec une croissance des importations importante, attendue à + 31,3 %, même si cela représente un ralentissement important par rapport au niveau du rytme des importations précédent (entre 2009 et 2013, +160 % pour les importations et +70% pour la consommation.

Vinexpo Nippon 2014-Masterclass-Copyright Vinexpo


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales