BORDEAUX ECONOMIE-MARKETING

Advini rentre au capital des Domaines Lapalu

Alors qu’Advini signait en octobre dernier un accord de distribution avec les Domaines Lapalu, c’est maintenant l’entrée au capital des Domaines Lapalu qu’Advini vient de signer, aux côtés de la famille Lapalu et d’IDIA Capital Investissement.

Un premier accord sur la distribution fin 2014

En septembre 2014, Advini et sa filiale Antoine Moueix signaient un accord d’exclusivité de la distribution avec les Domaines Lapalu, producteurs en Médoc. Les Domaines Lapalu sont en effet propriétaires avec l’IDIA – Crédit Agricole – de sept châteaux, crus bourgeois en AOC Médoc et Haut Médoc (dont le Château Patache d’Aux) représentant un vignoble global de 250 hectares. Leur chiffre d’affaires 2013 est de 7.5 millions d’euros dont 50% à l’export et en France essentiellement dans le CHR (cavistes-restauration).
Pour Antoine Moueix, maison de négoce au capital d’environ 35 millions d’euros basée sur la rive droite, ce partenariat représentait une implantation renforcée sur la rive gauche, venant compléter la distribution et la gestion technique du Château d’Hanteillan, cru bourgeois de 80 hectares.

Un investissement stratégique

Advini, avec son entrée au capital des Domaines Lapalu poursuit et conforte aujourd’hui sa démarche en s’investissant aux côtés de la famille Lapalu et d’IDIA Capital Investissement.

La Société Antoine Moueix, filiale d’AdVini, bénéficie ainsi de façon durable d’une offre de vins importante (représentant 330 hectares de vignobles) et qualitative (crus bourgeois du Médoc) avec les 250 hectares des Domaines Lapalu qui viennent s’ajouter aux 80 hectares de Château d’Hanteillan qu’elle distribue déjà.

Advini en chiffres

En 2014, AdVini présente un chiffre d’affaires de 227,55 millions d’euros, soit une progression de 2,2% avec une rentabilité en belle évolution. C’est de même un accroissement des ventes des maisons de vins du groupe en France de 4,3% (dont +11,9% pour le secteur traditionnel, et seulement +1.3% pour la grande distribution).

L’export quant à lui présente un chiffre d’affaires en baisse de 1%, alors que le marché des vins français à l’export subit une baisse de -7,5%.). Le chiffre relativement satisfaisant d’Advini sur les marchés étrangers s’explique notamment par les ventes en Asie (+ 24%) et aux Etats-Unis (+62%).

Advini représente aujourd’hui plus de 2.000 hectares de vignobles, que ce soit à Châteauneuf-du-Pape avec Ogier et le Clos de L’Oratoire des Papes, à Saint-Emilion (Château Capet-Guillier), en AOC Bordeaux (Château Grand Renom) et dans le Médoc avec Antoine Moueix, à Chablis et en Languedoc avec Laroche, en Languedoc avec Jeanjean, en Provence avec Gassier, à Cahors avec Rigal, en Roussillon avec Cazes et Les Clos de Paulilles. Le Nouveau Monde n’est pas absent de la corbeille d’Advini : Viña Casablanca au Chili, propriété de 150 hectares en partenariat avec Santa Carolina, et en Afrique du Sud : L’Avenir, propriété de 70 hectares.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales