BEAUJOLAIS ECONOMIE-MARKETING HUMEURS

jeudi 20 novembre : Le Beaujolais nouveau arrive

Dès minuit ce soir, les premiers amateurs pourront profiter du Beaujolais nouveau 2014. Vin jeune et fougueux (avantage de la jeunesse), le Beaujolais nouveau n’est pas élevé en fût. Il n’est même pas élevé du tout puisqu’on le déguste avant qu’il ait pu l’être. 

Ce soir à minuit, premiers verre de ce millésime 2014 du « Beaujolais nouveau« , dans le monde entier (chacun selon son méridien. Car, si le Beaujolais nouveau a subi un temps l’impact négatif d’un manque de qualité de certains produits, la réussite marketing ayant sans doute donné trop d’envies à certains, nombreux sont les producteurs de la région a livrer de jolis produits dans la jeunesse d’un vin qui refuse de vieillir.

Le Beaujolais nouveau a donc su rester un vin de plaisir qu’on partage de par le monde, notamment dans les trois premiers pays importateurs, au Japon qui en a importé près de 60.000 hectolitres en 2013 (environ 8 millions de bouteilles), aux USA (1,8 millions de bouteilles) et en Allemagne (environ 730.000 bouteilles).

Le beaujolais nouveau garde son procédé de vinification en macération carbonique, les grappes étant mises entières en cuves. Sans élevage, il peut être livré très rapidement à la consommation. Le Beaujolais nouveau est donc un vin sur le fruit, un vin de plaisir, même si, selon la durée de macération des baies, on pourra obtenir éventuellement des vins avec plus de tanins et d’ampleur.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales