BORDEAUX ECONOMIE-MARKETING

Tendance « baissière » pour les ventes de vins de Bordeaux

Tendance « baissière » pour les ventes de vins de Bordeaux

Si Bordeaux tient encore le haut du pavé sur de nombreux marchés, force est de constater à fin juillet 2014 que ses positions dominantes s’érodent peu à peu que ce soit en France ou à l’export. Retour sur une année de ventes de vins de Bordeaux … Lien pour voir l’infographie ou clic sur le titre de l’infographie …

Les ventes de vins de Bordeaux selon les couleurs

Les rouges de Bordeaux : une érosion 2 fois plus importante que le reste de la France

Si les vins tranquilles rouge français AOP voient leurs ventes s’éroder (-2% en volume), les vins rouges de Bordeaux reculent quant à eux deux fois plus vite, sur une période d’un an, entre l’été 2013 et l’été 2014 : -4% en volume pour 157 millions de bouteilles vendues, avec une baisse de 1% en valeur pour un chiffre d’affaires à 792 millions d’euros.

Une évolution des prix 2013-2014 des vins rouges de Bordeaux au bénéfice du consommateur

Un bon point pour le consommateur. On ne le dira jamais assez, à part quelques stars, les vins de Bordeaux sont souvent parmi les moins chers. Cela est confirmé par les chiffres de l’année écoulée : le prix moyen des vins rouges de Bordeaux n’a augmenté que de +3% pour 5,05 euros de prix moyen à la bouteille (prix TTC), quand la moyenne de l’évolution des prix des vins d’AOC rouges français se situait quant à elle à +4%.
Et si l’on regarde plus précisément la segmentation de la gamme des vins de Bordeaux, les bouteilles vendues entre 3 et 15 euros, coeur stratégique des vins de Bordeaux dans la mesure où ils représentent 72% des volumes, sont stables en volume (0%) et en valeur (+2%).

Les Blancs de Bordeaux tirent leur épingle du jeu

Contrairement aux vins rouges dont les ventes s’érodent plus vite sur la période pour les vins rouges, quand les ventes de vins blancs AOP français enregistrent à nouveau une légère baisse de leurs ventes en volume (-1%), les vins blancs (secs et doux) de Bordeaux continuent leur progression en volume (+3%) avec 14 millions de bouteilles vendues, avec une progression en volume tant en secs qu’en doux.

Vins blancs de Bordeaux-les ventes 2013-2014

Les rosés de Bordeaux ne font pas mieux que ceux du reste de la France

Alors que tout un chacun vantait les mérites d’une tendance à la consommation de vins rosés, les chiffres annuels arrêtés à fin août 2014 s’inscrivent en faux. Pour le CIVB, le repli de 5% des ventes de vins rosés AOP français, de même que celui identique des rosés de Bordeaux serait dû à l’influence d’un été maussade en France (14 millions de bouteilles vendues sur l’année en vins rosés de Bordeaux pour un chiffre d’affaires de 46 millions d’euros (-2%). Le prix moyen de la bouteille de rosé de Bordeaux est à 3,43 euros (+4%).

Les exportations de vins de Bordeaux 2013-2014

Cette érosion des ventes de vins de Bordeaux sur l’ensemble des marchés amorcée en 2013, est tout particulièrement marquée à l’export. Si la récolte historiquement faible de 2013 y est pour quelque chose, le ralentissement des importations de vins par la Chine est l’autre explication de cette baisse. Si les exportations de vins de Bordeaux représentent encore 42% des volumes commercialisés par Bordeaux,  à fin juillet 2014, avec un chiffre d’affaires de 1,81 milliard d’euros , les exportations subissent une baisse de – 18% en valeur et de – 8% en volume (2,17 millions d’hectolitres).

Cette dernière évolution est principalement le fait des pays tiers (-11%), alors que l’Union Européenne (- 3%) résiste mieux.
Tous les marchés hors Union Européenne sont à la baisse:  USA (-3% en volume et -17% en valeur), Canada (-8% et -17%), Japon (-5% et -8%), et Suisse (-12% et -33%).  La baisse la plus remarquable est liée au marché chinois (-25% en volume et -26% en valeur) et à Hong-Kong (-9% et -7%).
Le marché européen est à la baisse lui-aussi, mais moins fortement (-3% en volume et -25% en valeur), touché par la baisse du marché anglais (-43% en valeur) lié à l’évolution « baissière » du marché chinois.

Dans ce contexte morose, les vins blancs de Bordeaux sont les plus dynamiques au sein des exportations de vins blancs français, avec l’influence des marchés européens (+12%).

Et pour en savoir plus, l’infographie …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales