ECONOMIE-MARKETING HUMEURS VIGNE

Millésime 2014 : septembre aura-t-il fait le moût ?

Alors que les vendanges sont le plus souvent terminées et que les écoulages ont lieu dans de nombreux chais, c’est pour les viticulteurs et vignerons de toute la France la fin du cycle végétatif, et le temps des vinifications avant que ne soit venu le temps de l’élevage des vins. Mais ce millésime 2014 qui est encours d’élaboration dans les chais et caves de France, que sera-t-il dans nos verres ? Quelles espérances quant à ses qualités ?

L’été 2014 a été suivi d’un exceptionnel été indien

Après un été 2014 que d’aucuns ont estimé qu’il aurait pu être plus ensoleillé et chaud, les vignobles français ont majoritairement bénéficié d’un été indien exceptionnel : tout un mois de septembre ensoleillé et chaud, avec un mois d’octobre qui a partiellement continué sur cette lignée avec des températures douces quand elles n’ont pas été élevées. Ce bel été indien aura-t-il permis de compenser les températures plus fraîches du mois d’août. Et si août n’a pas fait le moût, septembre aura-t-il réussi là où son prédécesseur n’a pas fait d’effort ?

Les vendanges en Bordelais

Les conditions météorologiques spécifiques à 2014 auront permis de récolter des raisins blancs, qui selon Denis Dubourdieu, en Bordelais, présentent un équilibre exceptionnel entre sucre et acidité.

Les raisins de cépages rouges ont quant à eux pu bénéficier de la liberté donné aux viticulteurs par cet été indien de septembre-octobre 2014, pour choisir la période de récolte en fonction de la maturité optimale des baies de raisin.

En Bordelais, les vendanges de blancs (12% du vignoble bordelais) ont débuté, selon les appellations, dès le début du mois de septembre. La récolte des raisins rouges a, quand à elle, démarré fin septembre.

Quel millésime 2014 goûtera-t-on ?

Les conditions météorologiques de septembre-octobre auront-elles permis de faire le moût là où le mois d’août s’est sans doute laissé un peu aller ? Les dégustations du printemps 2015 permettront de le découvrir. On peut cependant déjà s’attendre à des vins de belle facture, pour ceux qui auront su optimiser les conditions du millésime à la vigne, avec un travail d’éclaircissage et d’effeuillage visant à maximiser la maturité. Un millésime 2014 qui laisse à ce jour de belles espérances !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales