ECONOMIE-MARKETING HUMEURS VIN

La part du vin dans la culture des français

Si la consommation du vin par les français est bien réelle, ils sont cependant 71% à estimer qu’ils ne connaissent pas le vin. C’est ce que révèle Viavoice suite à un sondage fait pour le magazine « Terre de Vins« . Et ces 71 % sont à mettre en relation avec les 3% qui pensent s’y connaître « beaucoup » et les 26% qui jugent s’y connaitre « assez ».

« En matière de vins avez-vous le sentiment de vous y connaître ? »

Viavoice met en exergue au travers de ce sondage des ressentis et des réalités différents selon les catégories sociales. Ce sont 43% des cadres et professions libérales qui pensent connaître le vin, alors que ce chiffre passe à 30% pour les professions intermédiaires, 20% pour les employés et 16% pour les ouvriers.

Le vin, élément social

Ce sondage donne de même la confirmation que le vin reste un élément de marquage social. De la même façon que l’information est un des éléments forts des relations sociales, le vin participe de ces éléments de partage sociétal. Il n’est cependant pas partagé par tous de la même façon. « Ce sont surtout les différences sociales qui structurent le sentiment de s’y connaître » selon Viavoice et le résultat de ce sondage est « la preuve d’une vision encore très élitiste de l’initiation au vin dans la société française, mais aussi du sentiment (réel ou supposé) pour de nombreux ménages confrontés à des problèmes de pouvoir d’achat de ne pas avoir l’opportunité d’accéder à des vins de qualité ».

Pour certains, la connaissance du vin est un des moyen d’accès ou d’appartenance à certaines catégories sociales, car reconnu comme attribut nécessaire du groupe, caractère de reconnaissance et d’appartenance. Cela n’est sans doute pas pour rien que certains écoles de management ou d’ingénieurs initient leurs étudiants aux vins. S’ils relèvent d’une négociation commerciale bien comprise lors de déjeuners d’affaires, les vins sont aussi la preuve d’une culture qui permet de faciliter certaines relations sociales. A contrario, le manque de connaissance sur les vins est aussi pour de nombreuses personnes moins bien  servies socialement, un ressenti de difficulté d’accès à certains vins.

Un besoin en formation

Le sondage de Viavoice fait ressortir de même une vraie attente des français en initiation ou formation aux vins. Les Français interrogés dans le cadre de cette enquête aimeraient une systématisation en matière d’initiation à une consommation qualitative et modérée (51%), notamment pour les jeunes afin de contrer des phénomènes de « binge drinking ».

Une adhésion majoritaire au vin élément du Patrimoine national

78% des personnes qui ont fait l’objet de cette enquête se réjouissent de l’entrée du vin au patrimoine gastronomique de la France.

Ce sondage a été réalisé par téléphone du 28 au 30 mai 2014 selon la méthode des quotas auprès d’un échantillon de 1.015 personnes âgées de plus de 18 ans.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales