DEGUSTATION ECONOMIE-MARKETING HUMEURS

Des sms olfactifs aux aromes du vin avec l’oPhone et oSnap

Des sms olfactifs aux aromes du vin avec l’oPhone et oSnap

C’est ce mardi 17 juin que la campagne de crowdfunding sur Indiegogo commence pour l’oPhone, de même que le chargement gratuit la première application de messagerie mobile aromatique du monde, « oSnap ». Et l’oPhone est présenté à Paris mercredi 18 juin. De quoi s’agit-il ? D’une appli qui permet d’envoyer des sms olfactifs grâce à un système perfectionné, l’oPhone. Un véritable bouleversement dans le monde de la dégustation…

Un Ophone, ça fait quoi ?

L’Ophone va permettre à tout un chacun d’envoyer et de recevoir des messages texte ou image accompagnés d’un arôme, d’un parfum, c’est à dire taggés avec une molécule olfactive. C’est donc un vrai bouleversement qui est proposé par Vapor Communications : nous allons pouvoir communiquer numériquement aussi par l’odeur. Grâce à l’oPhone et l’appli oSnap (uniquement pour iPhone au départ), on prend une photo d’une bouteille de vin où les arômes de cassis sont prédominant et on peut envoyer la photo accompagnée de l’ârome cassis choisi. Bien sûr cela marche aussi pour les fleurs, le chocolat, ….

Le (ou la) destinataire, à condition qu’il (elle) possède lui-même (elle-même) un oPhone, va cliquer sur la photo ou le texte envoyé, déclenchant alors le moteur de son oPhone, qui va se positionner sur la capsule sélectionnée, laissant le ventilateur extraire la molécule olfactive et le diffuseur la porter jusqu’à ses narines. Le ventilateur et les diffuseurs font le reste et le (la) destinataire peut percevoir l’arôme taggé sur le message sms.

des sms olfactifs avec l'ophone

A l’origine, les chercheurs d’Harvard et « The Olfactive Project »

A l’initiative de cette superbe évolution, David Edwards, chercheur américain, professeur à Harvard. En 2012, il demande à ses étudiants de travailler sur l’intégration des molécules olfactives dans le monde numérique connecté. Trois d’entre eux vont avancer ensemble sur le projet (dont un du M.I.T.) et un designer les rejoint ensuite pour rendre l’objet pratique et séduisant. Et cela aboutit en 2013 à la création de l’oPhone et de l’oSnap qui vont être rendu publics cette semaine.

Une structure pour passer en mode opérationnel

La structure mise en place est la société « Vapor Communications » composée de membres de l’équipe qui a travaillé sur le projet : David Edwards, professeur de Harvard, en tant que directeur, son ancienne élève et co-inventeur Rachel Field, qui travaille en collaboration avec les designers Baptiste Viala, Laurent Milon et Robin Barata, le « nez » de l’équipe, Marlene Staiger, la chef de production Manuella Passard, les deux membres de l’équipe commerciale, Blake Armstrong et Antoine Mahy, et l’équipe du Laboratoire de Paris.

oPhone et oSnap rendus public à compter du 17 juin

La campagne d’information sur l’Ophone est lancée dans le cadre de la « Connected Conference » à Paris, qui a lieu les 18 et 19 Juin à la Halle Freyssinet (55, bd Vincent Auriol Paris 13ème). Et du 17 Juin au 31 juillet, la campagne de crowdfunding (financement participatif) sur Indiegogo pour la commercialisation anticipée du premier oPhone disponible dès début 2015 : en contrepartie de sa participation, l’apporteur de fonds bénéficiera du produit avant le reste du public, à un prix préférentiel : 149 € au lieu de 199 €. A noter : le « business plan » repose essentiellement sur la vente des capsules aromatiques, sur le modèle ne « Nespresso ».

Le public aura de même l’occasion de se rendre au Laboratoire du 19 au 31 juin pour une démonstration de l’appareil.

Une capsule aromatique d'ophone

Les Onotes

Ce sont des textes, des images et des sons que l’on peut accompagner, « tagger » avec des arômes grâce aux applications de tag avec des molécules olfactives, telles que oSnap. Et d’ici un an, cela sera possible de même via l’appli oNotes et le site web du même nom, ce qui donnera beaucoup plus d’options créatives, avec une bibliothèque personnelle des arômes crées et une plate-forme à partir de laquelle chacun sera en mesure d’associer des messages aromatiques avec presque toute communication numérique, de façon très simple et naturelle.

L’oPhone : ça marche comment ?

L’Ophone est constitué d’une base qui contient huit capsules (type machine à café), chacune d’elle contenant 4 arômes, ou molécules olfactives. Ces 32 molécules olfactives permettent, par combinaison, de créer jusqu’à 300 000 arômes différents. Muni d’un moteur, d’un ventilateur, et de deux diffuseurs, l’ophone est aujourd’hui opérationnel, après avoir été « designé » pour être pratique et séduisant. 

C’est une vraie révolution qui arrive avec l’oPhone et son appli oSnap : communiquer par les arômes. Le secteur du vin et de la dégustation ne pouvait qu’en rêver, Vapor Communications l’a fait !


One comments on “Des sms olfactifs aux aromes du vin avec l’oPhone et oSnap
  1. Pingback: AgroTIC » Envoyer des messages olfactifs par SMS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales