DEGUSTATION LES GENS DU VIN VIN

Jacques Ohron, nantais devenu québequois : il « pitchait » les raisins pendant vendanges

Jacques Ohron, nantais devenu québequois : il « pitchait » les raisins pendant vendanges

Invitation à découvrir un globetrotter du vin. Enfant du pays nantais venu à l’amour du vin par ses vendanges alors qu’il était tout jeune et par la découverte mémorable des grands vins de porto, il deviendra sommelier, professeur de sommellerie, écrivain du vin et chroniqueur de télévision sur le vin. 

Une enfance au pays du Muscadet et la découverte des grands vins de Porto

Jacques Ohron, d’origine bretonne a passé sa jeunesse en pays nantais, où il « pitchait » les raisins pendant les vendanges quand il avait 9 ans. A 14 ans, il se retrouve à déguster avec ses professeurs des grands vins de Porto âgés d’un siècle. Il lui en restera un souvenir mémorable : il comprend alors que le vin est plus qu’une boisson, porteur de civilisation, porteur d’humanisme.

Sommelier au Québec, et l’enseignement du vin, l’écriture et la télévision

Élevé par ses parents dans le respect de la terre et de la vigne, il va devenir sommelier. Sa curiosité et son goût des voyages, qu’il a commencés très jeune avec ses parents, et sa curiosité l’emmènent au Québec. Il y devient canadien et y enseigne les vins en parallèle de son métier de sommellerie. Il va ainsi être professeur de sommellerie pendant trente ans. Mais cela ne l’empêche pas de continuer sa quête dans la connaissance des vins, en retournant à l’université. Et il va devenir écrivain du vin (aujourd’hui six de ses livres sont traduits en Chinois). Puis ce sera la télévision.

Le vin, une leçon de vie

Il se dit « globetrotter du vin ». Ce qui le conduit : le partage de la culture du vin. La leçon de son père qui reste pour lui une leçon de vie : c’est toujours la nature qui a le dernier mot ! Se pensant citoyen du monde, citoyen du vin, il aime dans le vin son universalité. Pour lui, le vin suspend le temps et apporte le bonheur des rencontres, de la convivialité partout dans le monde. On pourrait dire de lui qu’il est un « goulu » de la vie autour du vin : gourmand, avide de ce que le vin va lui permettre de découvrir encore de bonheur et d’humanité !

Il est aussi dégustateur dans le cadre des Citadelles du Vin où nous l’avons rencontré. Il y a été intronisé en 2013 au sein de la Confrérie de Guyenne. Il est Maître-Sommelier & Fondateur de l’Association canadienne des sommeliers professionnels.Parmi les livres qu’il a écrit : « Entre les vignes » …

La Confrérie de Guyenne intronise Jacques Ohron


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales