BORDEAUX CULTURE ECONOMIE-MARKETING

Philippe Starck, artisan du design du chai de Château Les Carmes Haut-Brion

Château Les Carmes Haut-Brion, à l’occasion de la pose de la première pierre de son chai, en a dévoilé l’esquisse. Un chai à l’architecture contemporaine novatrice qui a été présenté en présence de ses concepteurs, Philippe Starck, le designer, et Luc Arsène-Henry, l’architecte du projet.

Pose de la 1ère pierre du chai

Si le Château Les Carmes Haut-Brion est le seul à avoir son adresse sur la ville de Bordeaux (rue des Carmes), il sera bientôt le seul à avoir un navire renversé pour chai. Et c’est parce que son vignoble de 10 hectares en AOC Pessac-Léognan s’étend sur les trois communes de Bordeaux, Mérignac et Pessac que la première pierre de ce chai insolite a été posée en présence d’Alain Juppé, Maire de Bordeaux, Michel Sainte-Marie, Maire de Mérignac, et Jean-Jacques Benoît, Maire de Pessac, avec à leurs côtés, Amélie Mauresmo, amie du propriétaire. La propriété appartient en effet depuis 2010 au promoteur immobilier Patrice Pichet, PDG du Groupe Pichet qui a demandé à Philippe Starck, designer, et Luc Arsène-Henry, architecte, d’être les artisans du projet.

Pour Patrice Pichet, ce chai marque une étape dans l’histoire du Château Les Carmes Haut-Brion. Les travaux doivent s’achever au printemps 2015, juste avant Vinexpo.

Le projet architectural

Chai du Château Les Carmes haut-Brion

La conception du projet s’appuie sur une enveloppe qui, comme une coque de bateau renversé, vient couvrir les installations techniques et les 23 cuves destinées à vinifier les vins des 10 hectares de la propriété, sur environ 2.000 m². Béton, verre et métal seront les matériaux qui seront les constituants de ce projet architectural innovant par sa forme.

Ce chai, dont les travaux viennent de débuter, est prévu sur quatre niveaux, dont une cave enterrée sous le plan d’eau, permettant une température idéale et constante pour une  conservation optimale des vins, une salle de dégustation, et une terrasse panoramique avec une vue sur l’ensemble du domaine. Ce bateau aux lignes épurées, à la coque inversée, baignera dans un plan d’eau situé sur le lit du Peugue, ruisseau qui irrigue Bordeaux et passe sur la propriété des Carmes Haut-Brion.

Un nouveau chai a l’architecture exemplaire

Ce chai à l’architecture contemporaine se situe dans la continuité des grands projets récents menés sur le Bordelais par d’autres propriétaires, investisseurs viticoles qu’il s’agisse de Silvio Denz avec le chai cathédrale du Château Faugères conçu par Mario Botta (en 2009), ou de Bernard Arnault et Albert Frère au Château Cheval-Blanc, dont le chai a été imaginé par Christian de Portzamparc (en 2011), ou de Clément Fayat au Château La Dominique (en 2013) où Jean Nouvel est intervenu sur la réalisation du chai, comme il l’a fait de même au Château La Coste, en Provence.

Un vrai mouvement, initié par quelques rares auparavant, prend ainsi maintenant de l’ampleur : l’émergence d’une belle architecture viticole contemporaine qui ne se contente pas, par manque d’imagination et d’audace, d’imiter l’ancien comme cela a été, et est encore, trop souvent le cas !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales