HUMEURS VIGNE VIN

Les analyses de pesticides dans le vin par le Laboratoire Excell

Les analyses de pesticides dans le vin par le Laboratoire Excell

Le magazine Que Choisir, pour son numéro sur les pesticides dans le vin, a confié les analyses dans les vins au Laboratoire Excell de Pascal Chatonnet. Ce dernier précise dans cette interview la fiabilité des analyses, l’intérêt de la définition d’une LMR dans les vins, et confirme l’inocuité des matières actives dans le vin, mais le risque pour les utilisateurs dans le vignoble.

« + Nature » du Laboratoire Excell : un cahier des charges pour une viticulture raisonnée quantifiée visant à moins d’intrants

Initié en 2007-2008,le cahier des Charges « + Nature » développé par le Laboratoire Excell a pour but d’aider les producteurs dans le raisonnement des produits phytosanitaires qu’ils utilisent en leur permettant de « monitorer » la gestion des intrants (molécules de synthèse) dans leurs vins et les aider à limiter l’impact de ces molécules sur le vin par un raisonnement au plus juste au vignoble. Le problème de la viticulture raisonnée est en effet qu’elle ne comprend aucun standard quantifié de l’impact de ces intrants dans les vins. + Nature instaure ainsi des Limites moyennes de résidus maximales sur le vin.

Des producteurs font actuellement déja appel au Laboratoire Excell sur ces analyses, et de même des metteurs en marché, négociants et Grande Distribution. Il y a près d’une trentaine de producteurs qui contrôlent leur production de cette façon régulièrement.

+Nature, un cahier des Charges visant à limiter l'utilisation des intrants

Fiabilité des analyses et des résultats

Le laboratoire Excell est accrédité par le COFRAC pour le dosage des résidus en méthode multi-résidus de pesticides sur environ 660 molécules, et a donc la capacité à mesurer les pesticides à ce niveau  de concentration, beaucoup de laboratoires n’intervenant  quant à eux que sur des limites de détection nettement plus élevées.

L’intérêt des LMR dans le vin

Pour Pascal Chatonnet c’est un sujet étudié depuis longtemps par les instances officielles. Excell a fait de même. On peut aujourd’hui déterminer des LMR dans le vin, cohérentes avec les contraintes toxicologiques sur le produit consommé. Cela permettrait sans doute de rassurer plus sûrement le consommateur.

Inocuité pour le consommateur à ce niveau de concentration dans le vin ?

Concernant un éventuel risque toxicologique pour les consommateurs, quels que soient les vins analysés dans le cadre de l’enquête de Que Choisir, ils n’encourent aucun risque de ce type. Au contraire, on note plutôt une tendance à l’amélioration en termes de diminution de la quantité de résidus et du nombre de molécules détectées.

Le problème est pour l’utilisateur des produits au vignoble

Pascal Chatonnet confirme que les problèmes, dont la presse s’est déjà largement fait l’écho, concerne les utilisateurs des produits dans le vignoble. D’où l’intérêt d’une démarche raisonnée au plus juste qui puisse être contrôlée.



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales