CULTURE HUMEURS RHÔNE VIGNE

Hermitage officialise le classement de ses coteaux

Ce 3 septembre, le président de l’AOC Hermitage, Michel Chapoutier, les vignerons et le maire de Tain l’Hermitage, célébraient le classement du site des coteaux de l’Hermitage au patrimoine national français. Classés depuis le 5 juin 2013 au patrimoine national et donc, protégés à ce titre en tant que « site classé pittoresque et historique », ils sont emblématiques des paysages de coteaux viticoles rhodaniens.

Un site d’exception

La colline d’Hermitage, surplombant le Rhône, est connue dans le monde entier, avec ses terrasses, ses murets de soutènement,  les aménagements d’écoulement des eaux, les murs qui portent le nom du vignoble propriétaire, et bien sûr sa chapelle. 

C’est de même un terroir d’exception constitué d’arènes granitiques recouvertes de micaschistes et de gneiss, mais aussi de plages de cailloux ronds alluvionnaires. La colline de l’Hermitage se subdivise en trois parties. En partant de l’ouest, ce sera tout d’abord les Bessards, au sol granitique et accidenté où on y trouve la chapelle de l’Hermitage et le vignoble de l’Ermite. La partie centrale, quant à elle, est constituée d’une partie supérieure, plein sud, dite le Méal, au sol calcaire et siliceux avec en surface des galets roulés, et plus bas, Les Greffieux, où la terre, est relativement plus fertile. Troisième partie, plus à l’est, les quartiers des Murets et des Dionniers avec un sol argileux et une pente moins accentuée.

Le résultat d’une mobilisation

Alors qu’il était question de la construction d’une antenne de réseau téléphonique de 18 mètres de haut qui serait immanquablement venue dénaturer un paysage d’exception, les vignerons et la population locale se sont mobilisés. Le classement obtenu récemment a apporté un soulagement à tous les amoureux du site : ce projet n’aboutira plus maintenant que le site est protégé.

Mobilisation contre les installations de poteaux sur le coteau de l'Hermitage

Ce classement qui concerne 140 hectares situés sur les communes de Tain l’Hermitage, Crozes-Hermitage et Larnage, comprend bien sûr le vignoble d’AOC Hermitage (137 hectares) ; le périmètre du classement comprend outre l’aire géographique d’appellation Hermitage, le lieu-dit « Les Grandes Vignes » en ligne de crête au Nord.

Un classement de paysages façonnés par les vignerons

Le président de l’appellation, Michel Chapoutier, s’exprimait à cette occasion : « Quand on est né ici, que l’on a grandi au pied de cette magnifique colline, on ne peut que ressentir une immense fierté au moment de l’annonce du classement de ce site au patrimoine national français. Depuis des siècles, les vignerons de l’Hermitage ont contribué à rendre cette colline la plus belle possible en travaillant cette terre avec respect et humilité. Nous tenons à continuer ainsi ».

Exposée majoritairement sud et est, la colline restera, pour le plus grand bonheur des habitants, des 35 vignerons d’Hermitage et des amateurs,  un repère inchangé dans le paysage de Tain l’Hermitage et de Tournon, en face, de l’autre côté du Rhône (rive droite).

Le coteau de l'Hermitage-mobilisation pour son classement



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales