CHAMPAGNE ECONOMIE-MARKETING VIN

Une récolte 2013 en hausse pour la Champagne

Alors que certaines régions viticoles françaises verront leur production réduite pour cause de coulure et millerandage et éventuellement du fait de la grêle qui a touché certaines parties du vignoble français, la Champagne s’apprête à mettre en cave une récolte  2013 des plus abondantes. L’estimation de production pour la champagne prévoit en effet  un accroissement de 56% par rapport à 2012 si aucun fléau atmosphérique ne vient troubler le vignoble champenois d’ici les vendanges.

La prévision d’une récolte 2013 abondante

56% d’augmentation, cela s’explique notamment par le faible niveau des rendements 2012 en Champagne. La prévision de récolte 2013, estimée par les services de l’Etat, est supérieure de 16% à la moyenne des cinq dernières récoltes. Une récolte 2013 abondante donc, qui viendra enrichir notamment la réserve qui permet de lisser et réguler la commercialisation des Champagnes d’une année sur l’autre.

« Nous avons un potentiel pour une très belle vendange, à la fois qualitativement et quantitativement, mais, comme disent les vignerons, tant que le raisin n’est pas sur le pressoir on ne peut rien garantir », explique Thibaut Le Mailloux, porte-parole du Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (CIVC).

Le cycle végétatif 2013 en Champagne

L’hiver 2012-2013 et le printemps 2013 ont été plutôt froids et très pluvieux, ce qui explique que la vigne a commencé son cycle végétatif avec une quinzaine de jours de retard sur la moyenne décennale. l’évolution a ensuite été lente jusqu’aux premiers beaux jours de juin. La floraison est intervenue début juillet dans des conditions météorologiques très favorables permettant d’espérer une belle récolte. Le début des vendanges est prévu fin septembre.

L’analyse économique pour définir la réserve 2013

Alors que les expéditions de Champagne du premier semestre 2013 sont en léger retrait par rapport à la même période de 2012, les marchés d’exportation lointains sont restés très porteurs.

Tenant compte et de la prévision de récolte abondante et de marchés extérieurs porteurs, mais de marchés français et européens plus en retrait, à fin juillet, le Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (CIVC) a arrêté un rendement commercialisable 2013 de 10 500 kilos/hectare dont 500 kilos sortis de la réserve Champagne, avec en contrepartie, une mise en réserve possible à hauteur de 3 100 kilos/hectare  dans la limite du plafond réglementaire.



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales