ALSACE ECONOMIE-MARKETING

Le « .alsace »vient d’être attribué à l’Alsace par l’ICANN

Ca y est ! L’Alsace vient d’obtenir mercredi 3 juillet son  domaine de premier niveau (Top Level Domain – TLD) après Paris, la Bretagne et la Corse.  La commercialisation est prévue à partir de la fin 2014. Une belle opportunité et un enjeu certain pour les régions viticoles ! 

Une validation attendue

Sur le site « imaginalsace« , le site partagé de la marque Alsace, le Conseil Régional d’Alsace annonce la validation de sa candidature à la gestion de l’extension de nom de domaine de 1er niveau (ou TLD) « .alsace »  par l’ICANN. Cette nouvelle extension, qui sera rejointe plus tard par les « .vin », les « .wine » et les « .autresrégions », rejoint elle le « .paris », le « .corsica » de la Corse, ou le « .breizh » de la Bretagne. Elle devrait être bientôt rejointe par le « .aquitaine », dont la candidature devrait être validée dans les prochaines semaines. Près de 300 préréservations ont été faites pour l’acquisition d’un nom de domaine en « .alsace ».

Le TLD « .alsace » pour quoi faire ?

Le but du Conseil Régional d’Alsace est de contribuer à donner une identification supplémentaire à la région Alsace sur internet en augmentant sa visibilité sur le web, cetre identité plus forte  fonctionnat dans les deux sens dans le cas d’image positive : servant aux acteurs économiques qui eux-mêmes en l’utilisant la diffusent et la renforcent. Cela devrait permettre de même de faciliter les recherches des internautes  quand elles seront localisées sur l’Alsace.

Une commercialisation en fin d’année 2014

La commercialisation du « .alsace » débutera fin 2014, quand la région aura fini de négocier avec l’Icann, et après donc la signature du contrat (fin juillet 2014 du fait du nombre important de dossiers de candidatures à gérer par l’ICANN). La commercialisation pourra alors seulement débuter avec les phases réservées aux acteurs institutionnels, aux associations et aux entreprises.

Si la région est propriétaire du droit de gestion du « .alsace », sa gestion et sa commercialisation seront du ressort de l’agence qui en est chargée, concluant des accords de commercialisation avec des revendeurs agréés par l’Icann, qui pourront fixer leur prix de vente, l’agence percevant un montant donné pour chaque nom de domaine vendu.

La région Alsace a estimé, dans son dossier déposé auprès de l’ICANN, un objectif minimum de 5.000 et maximum de 12.000 noms de domaines. C’est actuellement plus de 67.000 propriétaires de .fr qui ont été identifiés en Alsace (source AFNIC).

Une question : qui sont les collectivités locales et régionales porteuses d’un nom d’appellation à avoir fait cette même démarche auprès de l’ICANN, alors que cette ouverture proposée par l’ICANN risque de ne pas se reproduire avant 4 à 5 années ?



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales