BORDEAUX HUMEURS VIGNE

Traitement phytosanitaire : hélicoptère ou cheval ?

Traitement phytosanitaire : hélicoptère ou cheval ?

Une météo difficile a amené la préfecture à accorder des dérogations exceptionnelles à certaines propriétés désireuses de traiter leur vignoble de façon aérienne, soutenues par les parlementaires locaux. Un communiqué de la Préfecture de la Gironde, en date d’hier, mentionne que trois châteaux bénéficient à leur demande de la dérogation de traiter leurs vignes de façon aérienne avec un hélicoptère : Château Grand Corbin Despagne et Château Ripeau à Saint-Emilion et le Domaine de Chevalier à Léognan, la préfecture indiquant que d’autres demandes sont à l’étude. « Les Mots du Vin » sont allés voir l’un d’eux qui est bio et qui utilise un autre moyen que l’hélicoptère …

Un traitement phytosanitaire  aérien dont beaucoup profitent

Le député de la 10 ème circonscription de la Gironde est intervenu auprès du Préfet de la Gironde pour faciliter cette autorisation préfectorale d’épandre des produits de traitement phyto-sanitaire de façon aérienne, l’accès aux parcelles de vigne étant rendu difficile, voire impossible aux engins motorisés de type tracteurs dans certaines parcelles particulièrement humides où la pluie ne s’était pas encore évacuée.

Sur son site, le député Florent Boudié rend compte de son intervention auprès du Préfet, « les conditions climatiques exceptionnelles, et tout particulièrement pluviométriques, de ces derniers jours, rendent impossible l’accès aux parcelles par les tracteurs, et encore moins avec les pulvérisateurs. Les sols sont gorgés d’eau et les vignes ont les pieds dans l’eau. …  il est nécessaire de traiter les vignes contre le mildiou et l’oïdium dans les plus brefs délais. Or, seul un traitement par épandage aérien peut permettre de sauver le vignoble, compte-tenu de l’impossibilité d’avoir recours aux machines en raison de l’état des sols. »

Pourquoi donc ne penser qu’aux mesures  de protection aérienne qu’on imagine approximatives dans leur destination,  impactant les propriétés voisines, et parfois même les habitations. Cette technique régulièrement dénoncée par les défenseurs de l’environnement  est interdite depuis 2009 et ne peut avoir lieu que sur dérogation.

Les trois propriétés bénéficiant de l’autorisation préfectorale d’épandre de façon aérienne par hélicoptère ont finalement choisi, pour le moment, de ne pas y avoir recours, la climatologie s’étant améliorée, et d’autres solutions étant parfois privilégiées comme c’est le cas au Château Ripeau, Grand Cru Classé de Saint-Emilion avec « Cheval des Vignes » que « Les Mots du Vin sont allés voir travailler.

Il existe en effet d’autres solutions que l’hélicoptère pour ces propriétés aux terroirs gorgés d’eau du fait des pluies importantes de ces derniers temps. La solution de l’hélicoptère est-elle la meilleure à un moment où des propriétés viticoles, dont le nombre ne cesse de croître, font appel au labour à cheval pour l’entretien de leur vignoble, notamment pour la partie traitement phytosanitaire ?

Le cheval dans les vignes pour la protection phytosanitaire-Copyright N.Couraud

Le recours au cheval,  une solution efficace en protection phytosanitaire

L’utilisation du cheval dans les vignes se développe rapidement et nombreux sont aujourd’hui les prestataires de services, laboureurs des vignes, tant en Gironde que dans les autres régions viticoles. Il s’agit de reconsidérer la manière d’aborder la culture et le respect des sols. Le travail du cheval au contraire aère la terre, favorisant la microbiologie des sols, l’infiltration des eaux et limitant les phénomènes d’érosion. La traction animale incarne le respect des sols des vignobles et de l’environnement, minimisant notamment le bilan carbone.

Ce retour à la tradition n’exclut pas l’utilisation d’outils modernes pour le confort des chevaux et l’efficacité des hommes. C’est ce qui justifie les recherches menées par l’entreprise Bortolussi de Saint-Emilion avec Sébastien Bouetz de « Cheval des Vignes » sur les différents matériels nécessaires aux prestataires de service à cheval dans les vignes, notamment sur la protection phytosanitaire.


5 comments on “Traitement phytosanitaire : hélicoptère ou cheval ?
  1. mailler cedric le a dit :

    bonjour,
    serait-il possible d’avoir la marque et le fournisseur du pulverisateur a cheval ?
    merçi
    cordialement.

    • Le mieux est sans doute de vous mettre en rapport avec Sébastien BOUETZ de « Cheval des Vignes » qui était filmé par « Les Mots du Vin ». Vous pouvez le contacter par l’intermédiaire de la page Facebook de « Cheval des Vignes ». On reste à disposition si besoin.

    • mailler cedric le a dit :

      bonjour
      pouvez-vous me transmettre ses coordonnées sur ma boite mail ?
      merçi

  2. mailler cedric le a dit :

    bonjour,
    j’ai envoyer un mail a mr bouetz, mais je n’ai toujours pas de reponce,pourriez vous vous renseigner de votre coté?
    merçi

Comments are closed.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales