AGENDA TECHNIQUE VIN

30-31 mai-1er juin : les oenologues de France planchent sur « Vin, nutrition et santé »

Ce sera « Vin, nutrition et santé », au programme de la matinée technique du Congrès des œnologues de France, réunis pendant trois jours à Dijon.

Un vrai sujet ! Le vin est-il un aliment, une boisson dans la chaîne alimentaire, et quels sont ses effets sur la santé ? « Les Mots du Vin » invités récemment du GVin à Bordeaux, en présence de Belges qui avaient investi dans des vignobles bordelais, ont pu entendre ces vignerons belges, eux, les non-français, rappeler à l’assistance qu’en Belgique le vin est considéré comme un aliment. C’est ce qui explique notamment qu’on voit une bouteille de vin sur de nombreuses tables de restaurant, et de même,  que quand des Belges viennent en famille en visite dans les vignobles français, les enfants goûtent le vin. Le vin, élément d’une culture partagée !

Un sujet d’une actualité brûlante

Ce sont donc environ 300 œnologues qui participent à ce 53e congrès national. Alors que le Sénat est en train de travailler sur un projet de fiscalité dissuasive sur le vin, qui deviendrait une fiscalité « comportementale », avec une mission sénatoriale qui étudie la possibilité d’un projet de loi de financement de la Sécurité sociale, ce sujet est d’une actualité brûlante.

Si la résistance s’est organisée sur le projet de fiscalité comportementale, avec notamment des gens comme le célèbre journaliste expert-dégustation du Point, Jacques Dupont, qui publie un ouvrage « Invignez-vous » (Editions Grasset), ou encore le Président de VIn et Société, Joël Forgeau, qui rappelle l’importance du vin comme élément de la culture française (voir notre article « Vin culture, vin santé ou vin vache-à lait ») , le combat n’est pas encore gagné.

Au sein de la majorité même du Sénat, certains se montrent réticents, tels François Rebsamen, Maire de Dijon (là où se tient le Congrès des Oenologues de France cette année) et Président du groupe PS, et de même François Patriat, lui aussi de Côte d’Or . Le Ministre de l’Agriculture en visite à Bordeaux récemment à l’occasion du Salon de l’Agriculture, a tenté de rassurer la filière. Alors que la mission sénatoriale doit conclure fin juin, la filière reste attentive et mobilisée.

Parallèlement, il y a peu, alors que cela était déjà connu pour les vins rouges, un Professeur d’une université anglaise, le Professeur Jérémy Spencer de l’Université de Reading, a mis en avant par ses recherches, les effets bénéfiques d’une consommation modérée de champagne sur la mémoire. Voir notre article « La mémoire serait stimulée par le Champagne ».

Un bilan des travaux de recherche en cours

Le thème de la matinée technique de travaux du samedi   » Vin, nutrition et santé  »  présidée par Pierre-Louis Teissedre (professeur à l’Université de Bordeaux, secrétaire de la Commission Vin et santé de l’Office international du vin), est donc d’une actualité brûlante. Il rassemblera de nombreux experts scientifiques qui présenteront les résultats de leurs travaux  :

Les usages et les repères :
Le French Paradox, 20 ans après : bilan des connaissances acquises, définition d’une consommation modérée de vin par Pierre-Louis TEISSEDRE, Professeur, Université Bordeaux Segalen, Faculté d’OEnologie
La ration quotidienne des Français et la consommation de vin dans le monde par Françoise BRUGIERE, France Agrimer, Chargée de mission prospective
Zoom sur les propriétés/effets de certaines molécules (polyphénols) par le Pr Philippe GAMBERT, CHU de Dijon, Chef de service, Laboratoire de biochimie médicale
Le métier de l’oenologue
Le Guide des Bonnes Pratiques d’Hygiène de la filière : actualités par Aurélie CAMPONOVO, de l’Institut Français de la Vigne et du Vin, Chef de projet Vin, sécurité, santé
Les éthylotests sur le marché : principes de fonctionnement et limites par Thierry SCHMITT, Société PELIMEX
Les impacts d’une consommation modérée de vin
Effets cardiologiques d’une consommation modérée de vin par le Dr Yves COTTIN, CHU de Dijon, Chef du service cardiologie et rythmologie, Section coronographie
Influence d’une consommation modérée de vin rouge en prévention secondaire
des maladies coronariennes : résultats d’une étude in vivo par le Dr Jean-Pierre RIFLER, Chef de service des Urgences, Hôpital de Montbard-Chatillon Sur Seine
Du codage à la mémoire olfactive : l’impact de l’expérience sur la réorganisation cérébrale par le Dr Jean-Pierre ROYET, Centre de Recherches en Neurosciences, CNRS, Lyon

Pour le Président de l’Association des Oenologues de France, Cyril Payon, les oenologues doivent être les acteurs d’une consommation responsabilisée. Ils le démontrent avec le choix de cette matinée technique sur un sujet important qui concerne tant le vin que la santé.

Au programme du Congrès


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ! | Mentions Légales